Mettre à jour les cartes OpenStreetMap

Share

Récupérer et utiliser des traces GPX

Récupération des traces sur le terrain

Utilisation d’un GPS avec fonction Datalogger

Holux_M1000CJ’utilise pour ma part un petit boîtier Holux M1000C intégrant le GPS, l’interface USB et bluetooth, et une mémoire enregistrant directement tous les mouvements.
Ces appareils ont l’avantage de la simplicité, de la compacité, de l’autonomie ( > 10 heures), et parfois d’une meilleure sensibilité.
Un tel appareil peut également être utilisé pour enregistrer toute une journée de visite touristique et ainsi réintégrer par exemple à postériori la position GPS dans vos photos numériques si votre appareil photo n’a pas cette fonction.

Utilisation d’un smartphone

Après avoir fait quelques tests il s’avère que les traces effectuées avec un smartphone de gamme moyenne (Sony Xperia SP) sont aussi précises, voire plus précises, que celles effectuées avec un datalogger.
Les performances des GPS sur smartphone ont en effet bien évolués et profitent de plus de leur connexion à internet. Ils peuvent ainsi télécharger les éphémérides des GPS (fonction A-GPS) ce qui permet de pouvoir utiliser plus de signaux satellitaires. En milieu urbain, les signaux wifi captés participent également au positionnement.

osmtrackerLes deux inconvénients du smartphone sont l’autonomie ( quelques dizaines de minutes à quelques heures suivant le modèle) et la fragilité.

Concernant les applications à utiliser, je vous en propose deux sur Android :

  • OSMtracker : application dédiée à la mise à jour des cartes OpenStreetmap. De nombreuses fonctions sont incluses pour ce faire : prise de photos, de points d’intérêts, …
  • GPX logger : c’est une application faisant le minimum mais avec une optimisation des consommations, donc une meilleure autonomie.

Récupération des traces d’un GPS datalogger

Le logiciel BT747 est le couteau suisse permettant de récupérer les traces GPS des appareils Dataloggers utilisant le chipset MKT. Ce logiciel écrit en Java peut fonctionner sur différents système d’exploitation.

soft_bt747La récupération de traces au format GPX se fait en trois étapes :

  1. Activer la connection au GPS connecté en USB : bouton « Connecter » en bas de la fenêtre
  2. Téléchargement des traces enregistrées dans le datalogger : bouton « Télécharger » au milieu de la fenêtre.
    Le mode « Intelligent » permet de ne récupérer que les données récemment acquises.
  3. Exporter les dernières traces au format GPX : bouton « GPX »

Edition et visualisation de traces au format GPX

JOSM peut être utilisé pour ouvrir une trace GPX et la visualiser. Cette trace ne peut cependant être éditée.

Il est parfois nécessaire de les éditer, par exemple pour ne garder que certaines parties intéressantes sur un long enregistrement. Ma méthode d’édition utilise le logiciel gratuit Garmin Mapsource. Mapsource a comme avantage de pouvoir utiliser des données Openstreetmap, une page dédiée sur le wiki openstreetmap indique la démarche à suivre.

Par ailleurs ce logiciel permet d’afficher les traces gpx, de fournir des informations sur celles-ci (longueur, nombre de point, vitesse moyenne, …), et de les éditer d’une façon relativement graphique :

nettoyage_piste_gps_MpaSource

L’édition d’une trace peut être réalisée en ouvrant la fenêtre de propriété du tracé. Un ensemble de points du tracé peut être alors sélectionné, il sont également mis en évidence sur la carte. La suppression est possible en utilisant la touche supprimer. Il suffit alors de sauver de nouveau le tracé dans un nouveau fichier gpx.

Share

Vincent Recipon

Propriétaire de ce blog. Owner of this blog.

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. samedi 8 février 2014

    […] Un article dédié à la mise à jour des cartes Openstreetmap est disponible : Mettre à jour les cartes Openstreetmap […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.