Construction neuve, domotique et électricien. Tendu !

Share

electrician_electricity_job_helmet_house_build[1]Nous avons enfin eu notre premier rendez-vous avec l’électricien qui fera l’installation de notre maison. Nous y avons parlé de nos besoins domotique. Le rendez-vous fut très tendu !

Petit rappel de la situation :

  • construction d’une maison neuve en passant par un constructeur (nous ne choisissons pas les artisans donc)
  • Nous avons soigné le descriptif technique de la maison, enfin je pense. Pour la partie électricité nous avons demandé un listing complet des appareillages électriques
  • Nous avions parlé de notre besoin de domotique au constructeur qui a botté en touche : voyez avec l’électricien.
  • le premier rendez-vous a eu lieu environ deux mois 1/2 avant le début des travaux électriques. C’est très court, cela aurait dû se passer bien avant mais tout a traîné.

Mon intention n’est absolument pas de prendre à partie les électriciens ou de façon générale les métiers du bâtiment. Je découvre tous les jours dans ces métiers difficiles des personnes très sympathique qui font leur métier avec beaucoup d’investisement personnel. Ils ont en plus la pire race de prédateurs en face d’eux : des clients, de plus en plus difficiles par ailleurs (ou c’est moi peut-être…).

Je m’attendais à avoir un dialogue autour de la domotique difficile avec l’électricien. J’avais eu des retours de domoticiens, de responsables d’organismes impliqués dans le domaine, de connaissances qui ont également fait construire. Tout ce qu’on m’avait dit était vrai…

Notre rendez-vous n’a pas été typique. Un rendez-vous typique, dans le cadre d’un contrat avec un constructeur, se passe autour du plan de la maison et du descriptif technique. Pour chaque pièce l’électricien va placer avec le client les équipements du listing dans la pièce ( les prises, les interrupteurs, les points lumineux, …), des conseils de placement sont promulgués et les autres plans (la cuisine aménagée) et contraintes sont prises en compte. Des extras, qui seront gérés par avenant, sont possibles avec des folies comme des interrupteurs supplémentaires, des spots, …
L’électricien joue également un rôle important de conseil auprès du constructeur : il arrive que le constructeur n’aie pas prévu assez de matériel pour être conforme aux normes français ( NF C15-100) et demande à rajouter ce matériel pour retomber dans la légalité. Dans ce cas c’est tout bénéfice pour le client qui n’a pas un sou à débourser. Un exemple concret dans mon cas : le compteur d’énergie qui est « obligatoire » aujourd’hui. Il sera donc rajouté sans frais.

De notre côté, j’ai été un peu directif, ne m’en voulez pas monsieur l’électricien. J’ai souhaité connaître dès le début les prix pratiqués par les suppléments (mieux vaut savoir avant qu’après), connaître l’équipement qui sera installé ( je ne l’aurais pas su je pense si nous n’avions pas demandé, ce sera donc du Legrand Niloé) et les points de détail qui m’intéressaient (y aura t’il un compteur d’énergie, pourquoi un sèche serviette électrique, …). Ensuite nous aurions pu entamer les plans.
Mais, mais, mais … je veux de la domotique : mettre des modules Fibaro, avoir une phase et un neutre par interrupteur, des boîtes électriques assez profondes pour loger les modules (boîtiers de 50mm), gérer les volets et les va et vient par domotique, mettre des détecteurs de présence, etc. Je présente donc un module Fibaro et …

C’est le début d’une partie que vous vivrai peut être un jour (retranscription quasi mot pour mot des échanges) :

  • « A quoi ça va bien vous servir tout ça ? Eteindre  toutes les lumières en partant, ouvrir les volets quand il y a de la lumière, éventuellement gérer le chauffage. Franchement pas besoin de domotique pour si peu ».
    « Oui mais moi je veux aussi pouvoir  intégrer une alarme, sécuriser la fermeture des volets, utiliser un détecteur pour allumer les lumières dans les pièces de passage, commander les volets par n’importe lequel des interrupteurs de la maison, contrôler la température par pièce, recevoir une alerte quand quelqu’un vient et que je ne suis pas là, pouvoir m’assurer que mes enfants sont rentrés à la maison, etc… C’est ça l’intêret, les cas d’utilisation sont multiples et limités seulement par l’imagination et non pas par des câbles. »
  • « Oui mais la domotique ça fait 20 ans qu’on en parle, pour rien . L’année dernière j’ai fait zéro maison avec la domotique »
    « Et bien cette année vous allez en faire une ! Champagne !  »
    Cette phrase « Ca fait 20 ans … », elle est ancrée dans le patrimoine français aujourd’hui, le nombre des années n’augmente pas bizarrement  😉
    Au vu de l’argumentaire, c’est sûr qu’on aurait craqué direct pour de la domotique si nous n’étions pas venus avec des certitudes.
  • « Et c’est quoi vos modules, c’est fabriqué en France, ils sont marqués NF ? ». Pour le consuel il faut des produits NF.
    Bon je ne sais plus où sont fabriqués les modules Fibaro. Bonne remarque ils n’ont pas la mention NF à priori sur le boîtier, il faut que je me renseigne, si vous pensez que le consuel va tiquer, alors je les mettrai après.
    Ne soyons pas dupe, les premières gammes des grands constructeur (Legrand pour mon cas) ne sont plus fabriquées en France. Peut-être sont-ils encore conçus en France, ce n’est même pas sûr.
    Je suis quasi persuadé par ailleurs que la marque NF est un facilitateur pour le consuel mais n’est pas obligatoire. Les modules Fibaro suivent les normes européennes qui sont suffisantes je pense. J’attend vos informations et vos commentaires à ce sujet !
  • « Mais si vous savez si bien ce que vous voulez faire, pourquoi ne faites-vous pas l’installation électrique vous-même ? »
    « J’aurais su le faire je pense, mais à l’époque je ne savais pas dans quelle situation je serai et si j’aurai le temps de faire cette installation. Et pourquoi le faire moi même alors qu’il y a des gens comme vous plus compétents et efficaces que moi. »
    Si il y a un commercial dans la salle, expliquez moi la démarche de vente, là je ne comprend pas !
    Petit détail également, si j’avais géré l’installation électrique, je n’aurais pas eu  accès au même tarif de matériel et j’aurais eu droit à coup sûr à une visite poussée du consuel (quand on cherche des défauts, on en trouve).
  • « Oui mais moi je vais faire les va et vient en filaire, ça c’est sûr ça marche. Vos trucs c’est compliqué et ça marche pas »
    « Ca fait deux ans qu’on fait des essais, on a déjà des lampes qui ne fonctionnent qu’en domotique sur détecteur et interrupteur et ça marche. C’est pas parfait (petite latence) mais c’est fonctionnel. On a décidé, on veut pouvoir reconfigurer notre système électrique sans pêter les murs. Alors vous pouvez faire des va et vient en filaire, mais je les referai en domotique. Ce serait pas mal peut être qu’on puisse arriver à s’arranger. »
  • « Vos modules, quelle durée de vie ils auront ? Moi mes produits ils sont prévus pour durer 30 ans ».
    « J’en suis conscient, ils risquent de tomber en panne avant, mais ce sera dans plus de 10 ans sans aucun problème. Dans 10 ans ils y aura de nouveaux systèmes mieux et moins cher, on remplacera les éléments puisqu’ils sont accessibles. C’est également pour ça qu’on ne veut pas investir des sommes trop importantes. Même les modules domotique des grandes marques ne dureront pas autant qu’un interrupteur simple avec deux bouts de fil, c’est sûr. »

Nous avons alors attaqué le plan pièce par pièce. Nous avons d’ailleurs pu apprécier le professionnalisme et la patience du professionnel qui était en face de nous (et ce n’est pas une blague), je l’avais largement échaudé. J’avais pour ma part préparé tous les plans au préalable, mélange de plans du Logiciel gratuit Chantier Chrono de Legrand et de Word. A priori personne ne fait cela. Désolé monsieur, je ne le referai plus. Etant exigeant nous avons dû rajouter des équipements par rapport au descriptif du constructeur. Finalement on n’est pas de si mauvais clients…

Maintenant la conclusion s’impose. J’attendais ce rendez-vous, il a été en tout point en accord avec ce que j’avais pu imaginer. J’ai exprimé une envie de faire de la domotique, j’ai indiqué que j’avais sans doute un budget pour rajouter des éléments.  Je remercie notre électricien pour sa retenue : aucune pression commerciale n’est apparue. Nous aurions peut-être pu craquer pour la gamme d’équipement supérieure si on nous l’avait proposée. J’aurais été très intéressé d’apprendre qu’il existe des interrupteurs Zigbee dans la gamme Niloé de Legrand. Mais rien de tout cela n’a été évoqué. J’ai bien compris que le métier de l’électricien c’est d’installer un tableau électrique et tirer des fils.
Alors si on veut faire installer de la domotique comment peut-on faire ? Je répondrai par rapport à cette seule expérience personnelle : ni le constructeur, ni l’électricien n’ont pu répondre au besoin. La solution est donc de passer par un domoticien, et sans doute de ne pas faire appel à un constructeur. Mais il ne faut pas se voiler la face, les budgets doivent être taillés en conséquence. Dans mon cas cette solution n’était pas accessible.

Prochains épisodes palpitants : Quel surcoût va nous être demandé ? L’électricien suivra t’il nos plans ? L’électricien laissera t’il les lampes en simple allumage ? Pourrai-je installer mes modules avant le passage du consuel ?

Share

Vincent Recipon

Propriétaire de ce blog. Owner of this blog.

Vous aimerez aussi...

25 réponses

  1. cédric dit :

    Bonjour,
    Merci pour cet article (ainsi que tout le site d’ailleurs…) très intéressant, ça prouve qu’il est encore très compliqué de parler avec un électricien qui n’a pas (ou peu) d’expérience en domotique pour faire construire sa maison afin qu’elle réponde à un besoin (voir une norme de demain).
    Je travail actuellement sur mon installation personnelle, j’ai préféré acheter une maison déjà construite avec toute l’électricité à refaire, du coup je m’en occupe moi-même, mais ça prend un temps dingue! 🙂
    Bon courage dans vos discussions avec l’électricien, en espérant que vous trouverez un terrain d’entente…
    PS: du matériel français ça existe, et même plutôt local => DeltaDore…
    Cordialement,
    Cédric

  2. Coyottejay dit :

    Bonjour, merci pour cet article très intéressant, je suis moi même en train de préparer la construction de notre maison neuve, n’ai que très peu de notions en domotique, mais j’en veux donc je me renseigne :p

    Est-ce que quelqu’un aurait les coordonnées de KNX ? son installation (interrupteurs etc) m’intéresse j’aurai souhaité avoir quelques infos mais impossible d’avoir ses coordonnées sur le site :/

    merci par avance :chinoi:

  3. FXB dit :

    Bonjour ton ami qui a installé du KNX, 15000€ c’est juste la plus value domotique ou c’est avec le lot électricité ? Je suis intégrateur donc je peux faire mon petit retour d’expérience sur les prix. Déja le logiciel ETS c’est pas 2000 mais 1000€ certe ça coûte mais pour un pro ca va c’est rentabilisé. Pour le particulier il y a moyen de trouver des astuces pour que ça coûte 0 avec une licence lite.
    Je vais vous donné le prix d’une installe KNX (la dernière que je viens de faire), il y avait 36 circuits de commande en tout ou rien avec mesure de consommation pour chaque circuit, 4 circuits en variation, 16 volets roulants, 15 inter KNX (et pas du basique, finition en verre avec LED)
    4 écrans tactile KNX 3.5″, 1 écran tactile KNX 5″, détection d ‘ouverture porte de garage, 3 détections de fuite d’eau, pilotage porte de garage et portail, un serveur WEB KNX loxone, une alarme filaire sur 16 zones interfacée avec le serveur web. Il y en a pour 11000€ TTC (lot elec non inclus) le souci c’est que l on compare toujours le prix juste du matériel Zwave avec une prestation mais d’oeuvre incluse avec le KNX et souvent on oublie le prix de l appareillage avec le zwave qui avec une finition sympa peut vite chiffrer.

  4. quasarbla dit :

    Je me sens beaucoup moins seul en lisant ces lignes.
    J’ai fait construire cette année, et j’ai emménagé il y a 15 jours.
    Je suis passé par un constructeur à qui j’ai aussi parlé domotique, et sa réponse a été : « ah oui, on en fait avec le seul qui sait bien en faire : somfy, il y a pas mieux ».
    Là ça a été un peu compliqué aussi à lui expliquer que je ne voulais pas de protocole propriétaire.
    Il avait passé le cap en acceptant la domotique, le problème c’est qu’il s’était fait retourner la tête par un fabriquant.
    Finalement, je lui ai demandé aussi le strict minimum : boitiers de 50 et neutre à tous les interrupteurs (qu’ils m’ont laissé dans les boitiers sans aucune protection au bout, et pourtant le consuel « serait » passé).
    Le plus difficile a été pout les volets roulants qu’il voulait absolument me mettre en sans fil. « -mais pourquoi avec fil, c’est tellement mieux sans ». Il a fallu qu’il cherche les références dans ses vieux catalogue, ça faisait 3 ans qu’ils n’avaient pas installé un volet avec commande filaire.
    Autre élément important où je leur ai pris la tête : les câbles RJ45. 2 prises par pièce minimum, des prises extérieures étanches à 4m du sol (qu’ils m’ont installé à 40cm du sol pendant la construction, heureusement que j’y passais tous les jours et que je l’ai vu tout de suite), et surtout des câbles de type Grade 3 SAT. Important le SAT pour pouvoir y faire transiter un signal venant d’une antenne satellite (le câble ne coute pas beaucoup plus cher, et permet beaucoup plus de choses ensuite).

    Bon courage pour la construction.

  5. JGOU78 dit :

    Bonjour,

    Faut pas s’étonner après que la domotique ne décolle pas !!!! Pourquoi ne pas choisir le câblage en étoile pour une maison neuve ? Ok , la longueur des câbles va être multiplié par x ! Prévoir un big tableau !
    Moi c’est ce que j’ai fait en rénovation, et plus facile pour gérer les changements !

    • Câblage en étoile, c’est à dire ? Un câble pour chaque prise et chaque lampe au compteur ? Ça signifie 1 relais au tableau pour chaque lampe domotisée + ipx800 pour la commande. Ai-je bien compris ? Au niveau coût, qu’est ce que ça donne ?

  6. ohoens dit :

    Identiquement la même chose ici en Belgique ! J’ai plusieurs électriciens à qui j’ai expliqué le principe IPX800 + Zibase Pro et qui m’ont bien expliqué qu’ils ne font absolument pas ça. Au mieux on me parlait domotique Niko, parce que certains avaient suivi une formation spécifique…
    Donc on a tout réalisé à deux avec ma compagne qui maintenant jongle avec l’interface IPX ou Zibase depuis PC ou smartphone. Je viens d’installer S.A.R.A.H. et configure ça à mes temps perdus. Triste de voir qu’en 2014 la domotique ne passe que par les passionnés.

  7. JOG dit :

    Bonjour,
    Je suis électricien, spécialisé en domotique sans fil Fibaro et propose mes services sur toute la France.
    N’hésitez pas à mes laisser vos coordonnées sur mon site.
    Bien cordialement,

  8. THIRET dit :

    Salut le BOF, Tu nous a encore fait du grand Vincent.
    Et oui, Il ne faut pas contrarié les bonnes vielles habitudes.

    Propose lui de travailler en tarif horaire puisqu’il ne connait pas et la il va se réjouir et te faire tout ce que tu lui demande.
    Mais c’est toi qui doit tout maitriser.

    cordialement

    • Nous c’est la première maison qu’on voit se construire, et loin de tout le monde pour demander des conseils.
      On se voyait pas faire maître d’oeuvre sans savoir où on allait. La prochaine fois, si il y en a une, ce sera sûrement l’option qu’on prendra.

  9. enr37 dit :

    « Mais si vous savez si bien ce que vous voulez faire, pourquoi ne faites-vous pas l’installation électrique vous-même ? »
    « J’aurais su le faire je pense, mais à l’époque je ne savais pas dans quelle situation je serai et si j’aurai le temps de faire cette installation. Et pourquoi le faire moi même alors qu’il y a des gens comme vous plus compétents et efficaces que moi. »
    Si il y a un commercial dans la salle, expliquez moi la démarche de vente, là je ne comprend pas !

    ben normal! comme beaucoup d’artisan, il est technicien de la technique, pas commercial ! DOnc ses réponses sont tellement foireuses que perso, j’aurais tourné les talons. Et là où il est con, c’est que s’il t’avait super bien répondu, tu aurais eu une plus value avec la vaseline 😀
    Un bon commercial commence par une bonne recherche des besoins et la mise en place de ces besoins. le tarif vient ensuite. Face a la réponse a ces besoins, le client tique, sauf que…sauf que ce sont SES demandes et que ce sera au client de réduire, donc se frustrer par rapport a ses demandes. Du coup, dans 90% des cas, il mettra un peu plus la main au portefeuille.
    J’en voie certains dire enc.. de commerciaux. Attention, le but n’est pas d’allumer sur les tarifs et d’être déconnant rapport a la concurrence. Ce sera du donnant/donnant. le prestataire fera un plus gros CA certes, mais tu te rapprocheras de ce que tu souhaitais. c’est la différence avec les fameux enc…:p
    bref, moi je suis passé à l’époque par un maitre d’oeuvre avec le choix de mes prestataires et une maison a ma mesure (ou a peu près :p ) c’est intermédiaire entre un constructeur (qui lui marge comme un enc.. :p) et un archi. et je te le donne en mille. pour faire les plus grosses marges, tu prends pas forcément les plus compétents. ensuite l’amabilité c’est autre chose :-))
    Que ca fasse 20 ans qu’on en parle, qu’est ce que ca peut faire. ca ferait 10 siècles que ce serait pareil. Il est payé pour sortir TON produit. sinon, il vire et ta boite en choisi un autre..

  10. Lionel dit :

    Excellent! et navrant. Je rigole (jaune) en voyant que les choses ne changent pas. J’ai fait construire en 2009 et ma « relation » avec l’électricien a été exactement la même que toi. Il m’a semblé allergique au final à la Domotique j’ai dû restreindre mes exigences au minimum syndical pour ne pas (trop) le déstabiliser dans ses habitudes. Neutre, boitier de 50. J’avais même demandé des télérupteurs pour simplifier le passage aux modules mais il ne les a même pas installés dans le tableau électrique..

  11. Matt dit :

    Salut !

    Intéressant, mais navrant en 2014 ! Je n’imaginais pas mieux…
    Je me pose quand même une question toute bête : pourquoi dans une maison neuve utiliser du Zwave plutôt qu’une norme filaire (KNX ou autre) ?
    Pour de la rénovation je comprends, difficulté de passer de nouvelles gaines, etc. mais dans du neuf ?
    Alors bien sur le discours avec l’électricien risque d’être encore plus compliqué : « quoi, vous voulez mettre juste un câble pour le bus ? » 🙂

    Il y a peut-être un argument de poids que je n’ai pas 🙂

    Merci pour ces articles bien sympa à lire !

    • KNX est un très bon produit. Si j’avais eu les moyens (plutôt l’autorisation de ma femme) d’en mettre j’aurais craqué. Le prix des modules est bien supérieur, mais auraient une durée de vie supérieure. Aujourd’hui c’est également un protocole qui nécessite un logiciel spécial (ETS) assez cher (~2000€ je crois) et pas très facile à utiliser (même si ça s’améliore au fil des versions). Le protocole est donc, volontairement, accessible à un professionnel mais pas à un particulier. Et pour la passerelle internet permettant d’agir à distance : rajouter encore de l’argent.
      Exemple d’un collègue de travail : son installation KNX lui a coûté ~15 000€ pour lumière-volet. Il est dépendant du domoticien pour reconfigurer son système ou rajouter des modules (protégé par mot de passe) et n’a pas pris l’interface Web car c’était trop cher.
      En plus de l’argument prix, l’accès à la programmation et la présence d’une interface Web est un minimum pour moi.

  12. Slyos dit :

    Exactement la même problématique que moi..
    Un électricien à qui le mot domotique donnait des boutons.
    La discussion s’est réduite au positionnement des devices électriques.
    Il a quand même bien voulu ( houra) me passer le neutre dans tous les boîtiers de 50mm.
    Le reste je l’ai fait moi même.
    Il m’a prit 100€ de surcoût pour 120 m2

  13. Julien dit :

    Hello,

    Je suis passé par la également il y a 2 ans de ca.. (en région rennaise également 😉
    Finalement, je ne suis pas rentré dans le détail de l’installation, la discussion s’est arrêté après avoir évoqué le « z-wave »..

    Nous avons donc étudié le plan, la disposition des luminaires, interrupteurs, va&vient, télérupteurs, etc. Le câblage est donc standard, ce qui permet un fonctionnement sans domotique (ou panne de box..)
    J’ai simplement demandé le neutre dans chaque boitier d’encastrement, eux même en profondeur de 50mm.

    Par contre, impossible d’avoir des boites d’encastrement multiples (pour 2 ou 3 modules) étanches, ceux ci sont donc en 40mm, et je dois bricoler pour poser certains modules.

    Dans l’ensemble, je n’ai pas trop de problème pour installer ma domotique. Mes volets sont tous commandés par des modules Fibaro, certains interrupteurs également. Je n’ai pas encore testé pour les va&vient, et je réfléchi à une solution pour mes 5 télérupteurs (IPX vs Modules ; idéalement, j’aimerai des modules format rail DIN, afin de remplacer le télérupteur dans le tableau électrique…)

    Enfin, malgré la construction récente, et le fait que l’on soit bien dans la maison, il m’arrive de penser à un éventuel déménagement. Que ferai-je alors de ma domotique ? Devrai-je envisager de faire une formation à l’acquéreur ? Est ce que je démonte tout ? C’est peut être le petit point négatif d’une telle installation domotique…

    En tout cas, bon courage et bonne réflexion… 😉
    Julien

    • Pour la revente de toute façon l’aspect domotique intéressera l’acheteur ou le rebutera. En gardant simplement quelques modules appairés en direct il sera possible d’avoir un système totalement fonctionnel sans box domotique et toutes les fonctions normales. Et si le futur acheteur a un module qui tombe en panne ? Pas si compliqué de trouver la référence sur internet et de faire un appairage en direct tout de même. Et je reste joignable au cas où.
      Je prévois également de mettre quelques modules de côté pour du remplacement dans quelques années, cela permettra d’atteindre assez facilement une durée de vie de 30 avec une dizaine de modules de secours ( 600€ de surcoût tout mouillé).

  14. Pas étonné du tout du constat malheureusement! j’avais fait un article qui évoque aussi un peu cela http://www.case-domotique-lorraine.fr/habitat-residentiel-un-budget-electricite-qui-passe-en-dernier/

  1. vendredi 25 juillet UTC

    […] Nous avons enfin eu notre premier rendez-vous avec l’électricien qui fera l’installation de notre maison. Nous y avons parlé de nos besoins domotique. Le rendez-vous fut très tendu !Petit rappel de la situation :construction d’une maison neuve en passant par un constructeur (nous ne choisissons pas les artisans donc)Nous avons soigné le descriptif technique de la maison, enfin je pense. Pour la partie électricité nous avons demandé un listing complet des appareillages électriquesNous avions parlé de notre besoin de domotique au constructeur qui a botté en touche : voyez avec l’électricien.le premier rendez-vous a eu lieu environ deux mois 1/2 avant le début des travaux électriques. C’est très court, cela aurait dû se passer bien avant mais tout a traîné.  […]

  2. vendredi 25 juillet UTC

    […] La suite […]

  3. lundi 4 août UTC

    […] peu énervé par mon entrevue avec mon électricien, je vais d’abord donner quelques pistes d’utilisation d’une sonnette […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *