Gestion d’un éclairage intelligent sur eedomus

Share

Le fonctionnement que je souhaitais obtenir pour l’éclairage de ma cage d’escalier est le suivant : allumage de l’escalier immédiatement lorsque détection d’un mouvement, mais seulement si le niveau de luminosité est insuffisant.

Pour cette fois la gestion par système domotisé a demandé de se creuser un peu la tête …

Limitation des équipements choisis

eedomusLes équipements utilisés ont quelques limitations qu’il s’agira d’éliminer :

  • le traitement de l’information par la box domotique induit une latence. L’allumage de la lumière lors d’une détection n’est donc pas immédiat si on passe par la box. Dans le cas de la box eedomus cette latence est d’environ 1 seconde, ce qui n’est pas admissible dans mon cas, je ne veux pas monter l’escalier pendant une seconde dans le noir.
  • aeon-labs-multisensorle détecteur de mouvement Aeon labs 4 in 1 (testé ici), renvoie l’information de luminosité mais ne peut pas la traiter localement. Le détecteur n’est par exemple pas capable d’envoyer une commande d’allumage à la lampe seulement si la luminosité est en dessous d’un certains seuil.

Les parades

L’association directe

Plutôt que de passer par la box domotique pour contrôler l’allumage, le détecteur de mouvement contrôlera directement l’allumage/extinction du module Fibaro FGS221. De cette façon la latence devient imperceptible (<100ms).

Cette association est réalisée en modifiant les paramètres radio du module détecteur.

lightmngt_association

Le groupe doit être égal à 1 dans le cas d’un module Fibaro FGS221, il correspond à la première voie d’allumage du module. Le noeud doit correspondre au module qui doit être commandé. La box eedomus simplifie cette sélection, puisque le nom du module que vous avez fixé est également indiqué.

Du fait de cette association directe, le réglage du temps d’allumage est effectué au niveau du capteur de mouvement. Je choisis 2 minutes 40 secondes (soit 160 secondes)

lightmngt_timeout2

Des règles pour déterminer si la luminosité est suffisante

lightmngt_luminosityLe capteur 4 in 1 renvoit régulièrement la luminosité de la pièce. Ces valeurs sont données que la lumière soit allumée ou pas, impossible d’utiliser ces valeurs directement, c’est la luminosité ambiante qui nous intéresse (donc la luminosité quand la lumière est éteinte)

 

Nous allons donc créer un actuateur virtuel qui contiendra deux valeurs contenant l’information suivante  :

  • Valeur 0 = la pièce est trop sombrelightmngt_virtual_values
  • Valeur 100 = la pièce est suffisamment éclairée

 

 

Passons maintenant aux règles qui mettront à jour cette actuateur virtuel.

lightmngt_virtual_rulesLa première règle « Luminosité escalier faible » est sans surprise :

lightmngt_trop_sombreSi la luminosité est inférieure à 40 Lux
Alors la pièce est trop sombre

La seconde règle « Luminosité escalier suffisante » est plus sioux :

lightmngt_suffisamment_eclaireeSi la luminosité est maintenant supérieure à 80 Lux ET que la lampe n’est pas allumée
Alors la pièce est suffisamment éclairée.

lightmngt_luminosity&statusCes deux règles combinées permettent d’obtenir un statut cohérent sur la luminosité de la pièce.

Par exemple, en cette journée d’hiver, seules deux périodes de temps ont présentées une luminosité suffisante dans mon escalier

 

 

Contrôle de l’extinction par la box

Du fait de l’association directe entre détecteur et module Fibaro, il n’est pas possible d’empêcher l’allumage de la lampe. Par contre la box domotique peut réagir à cette détection de mouvement et éteindre au plus vite si la luminosité de la pièce est suffisante.
C’est cette fonction qui sera réalisée par la troisième règle :

lightmngt_off_lampe

 Si la lampe est allumée ET que la pièce est suffisamment éclairée
Alors éteindre la lampe après un délai de 5 secondes

Conclusion

Je suis presque arrivé au fonctionnement optimal équivalent à un détecteur de mouvement / luminosité classique. Dans notre cas la lampe s’allumera quelques secondes même si la luminosité de la pièce est suffisante.

Il faut noter que d’autres unités domotiques auraient pu permettre de gérer plus facilement ce cas :

  • pour le détecteur de mouvement, un Fibaro FGMS-001 peut gérer localement deux modes de fonctionnement (jour/nuit) en fonction de la luminosité de la pièce
  • la latence induite par le traitement de la box domotique dépend du modèle et parfois du nombre de règles à traiter.

Rappelons nous que l’intérêt d’avoir intégré cette fonction basique d’allumage dans un ensemble domotique est à voir ailleurs : les différents capteurs du détecteur de mouvement peuvent être utilisés à d’autres fonctions (système d’alarme, gestion de chauffage et de volet, …), la module Fibaro peut être intégré à un système de gestion centralisé d’éclairage.

 

Share

Vincent Recipon

Propriétaire de ce blog. Owner of this blog.

Vous aimerez aussi...

8 réponses

  1. enr37 dit :

    un petit up ??? :p

  2. arnaud dit :

    Bonjour,

    Merci pour ce Tito sur le réglage/detection de la lumineusité par l’Eedomus.
    Mais le vrai plus, ou ce qui ferait mettre cette solution, est de coupler avec un inter pour un allumage ou arret forcé.
    Tu coup, on arriverai a 3 module zwave, cela devient un peu coûteux.
    Arnaud

    • Bonjour,
      Si ton interrupteur est au même endroit que le module fibaro, ça ne coûte rien, il suffit de brancher l’interrupteur existant sur les entrées correspondantes.
      Si tu souhaites également avoir le deuxieme interrupteur du va et vient fonctionnel, c’est possible également à faible coût mais c’est plus compliqué : passer les deux inters en impulsion comme pour une conmande relais (gamme legrand niloe = rajout simplement d’un ressort), brancher les deux inters en parallèle en utilisant les fils navette, paramétrer le module fibaro pour utiliser des inters a impulsion.
      Ça mériterait un article avec de beaux schémas mais mon temps est compté en ce moment 🙁 , je dois préparer ma nouvelle maison pour emménager dans 1,5 mois

  3. Enr37 dit :

    Salut vincent et merci pour le tuto
    Chez moi la cage est regie par un va et vient (rdc/etage) que je crois savoir compliqué a gerer via la domotique. Tu n en parles pas. Ca n est pas ton cas ?

    • En rénovation, il y a le problème du secteur qui doit être dispo pour alimenter le module fibaro, c’est là que j’ai galéré.
      J’ai bien un va et vient également. Dans mon cas j’ai désactivé le bouton du haut et connecté un fil navette avec le fil allant à l’ampoule. On revient dans ce cas a un mode simple allumage avec le bouton du bas. En bas, il y a le module fibaro qui est commandé par le bouton (mais ne sert que lorsqu’il y a des invités). Vu que le détecteur est en haut, le bouton du haut est inutile.

  1. dimanche 15 février UTC

    […] – Gestion d’un éclairage intelligent sur eedomus : VR Digital World […]

  2. samedi 5 septembre UTC

    […] Lire l’article complet. […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *