Test du Aeon Labs multisensor 4in1

Share

aeon-labs-multisensorDescriptif

Marque : Aeon Labs
Nom : MultiSensor 4in1
Fonction principale : Détecteur de mouvement
Protocole : Zwave
Fonctionnalités : Détecteur de mouvement, humidité, température, luminosité
Alimentation : Piles ( 4x AAA, fournies ) ou câble USB ( mini-câble fourni 4in1_escalier)

Première impression

J’ai actuellement deux détecteurs en test à la maison. L’un est opérationnel depuis 5 mois ( escalier ), l’autre depuis 2 mois ( garage ).
Le détecteur est petit et sa forme plutôt sympathique et passe-partout, en boule. La qualité générale est correcte : rien de spécial à reprocher mais rien non plus pour s’extasier.
Le câble Usb  fourni peut servir à mettre à jour le micro-logiciel ( non testé ), mais aussi à alimenter le détecteur. Dans ce dernier cas le câble est suffisamment court, mais malheureusement noir et donc très visible.

Installation

Le montage sur un mur ne pose pas de problème particulier. Deux vis permettent de fixer, soit le détecteur directement sur le mur, soit la rotule permettant d’orienter le détecteur. Le système de rotule est plutôt bon, une fois vissée la position de la rotule est réellement bloquée. Cependant l’angle de rotation est limité ( 30-40° )  ce qui ne permet pas dans tous les cas d’orienter correctement le détecteur.

Un bouton interne au détecteur est présent et sert à différentes fonctions. Une led interne émet un halo lumineux à travers le boîtier plastique, elle indique en temps normal la détection d’un mouvement, mais a également d’autres fonctions. Un potentiomètre de réglage de la sensibilité de la détection est également disponible à l’intérieur du détecteur.

L’appairage du détecteur reste dans le niveau de complexité des appareils sur pile au standard zwave : pas toujours très simple.  Le problème est qu’avec un seul bouton et une led on travaille un peu à l’aveuglette . La notice est assez clair, la manipulation simple, donc après un petit temps à manipuler on y arrive.

Comme toute unité zwave, le détecteur peut avoir a des paramètres configurables depuis la centrale domotique. Il est nécessaire de changer les paramètres pour un fonctionnement correct. Non pas que le détecteur ne va pas fonctionner dans le cas contraire, mais il va user ses piles en quelques semaines et ne renverra pas les informations correctement ( température, … ).

Voici les paramètres à appliquer pour un fonctionnement correct ( capture d’écran de l’interface veralite ) :

vera_aeon_paramsvera_aeon_options2

  • Intervalle de réveil = 1680 : le détecteur va se réveiller tous les 28 minutes pour discuter avec la veralite ( montrer sa présence, récupérer une mise à jour de paramétrage, … )
  • Interroger ce nœud une fois toutes les = 0 : la veralite ne prend pas l’initiative d’interroger le détecteur ( il est de toute façon endormi la plupart du temps), cela évite certaines fausses détections et réduit la consommation
  • 3 – Motion Timeout = 150 : le temps d’allumage de la lampe est réglée à 150 secondes soit 3mn30s.
  • 4 – PIR enabled = 1 : le détecteur est actif
  • 5 – PIR command = 1 : il n’y aucune différence de comportement entre la valeur 1 et la valeur 2 au niveau de la veralite. Cependant le type de commande « Basic » est obligatoire pour qu’une association directe avec un autre module fonctionne correctement
  • Registre 101 = 225 : signifie que tous les paramètres sont inclus lors de l’envoi d’informations ( Température, humidité, luminosité, niveau de pile )
  • Registre 111 = 240 : le paquet de mesure est envoyé tous les 240 secondes ( 4 minutes ). Durée à moduler en fonction de vos besoins et de la durée de vie des piles que vous souhaitez

Test avec la box eedomus

Le périphérique est parfaitement supporté par la box eedomus. Il apparaît comme 4 capteurs séparés :

aeon_multi_eedomus_sensors

aeon_multi_eedomus_config_setLa configuration des registres  décrite ci-dessus s’applique également sur eedomus. Les paramètres sont à transmettre au capteur par l’intermédiaire de l’onglet « Paramètres radio » pour ce capteur, en utilisant plusieurs commandes CONFIGURATION_SET.

A noter que l’eedomus supporte correctement le détecteur Aeon, elle nomme donc correctement ces registres et connaît par défaut la taille des données à émettre.

Il est par ailleurs important de vérifier que l’option « Canaux secondaires au réveil uniquement » est activée.

aeon_multi_eedomus_sec_wakeup

Dans le cas contraire la longévité des piles est fortement réduite ( environ 1 mois). Je n’ai pas détecté d’effet négatif à l’activation de cette option, les valeurs des capteurs continuent à remonter régulièrement.

D’un point de vue programmation, l’eedomus nous simplifie le travail puisqu’elle propose une fonction pré-configurée, très simple à utiliser, gérant l’allumage d’une lampe par un détecteur.

aeon_multi_eedomus_config_lighting

La luminosité de la pièce est prise en compte pour allumage (ou pas) de la lumière, fonction qui manque cruellement sur le détecteur lui-même.

Malheureusement ce mode de fonctionnement impose le passage des ordres par la box ce qui entraîne une latence supplémentaire d’environ 1 seconde. Ce délai n’est pas acceptable dans mon cas d’utilisation : le temps de passage dans un escalier est très court, quelques secondes, l’ allumage doit donc être très rapide.
Je n’utilise donc pas ce mode mais une association directe entre le détecteur et le module lampe. Je perds donc, partiellement, la condition sur la luminosité de la pièce.

Association directe avec un autre module

En associant le détecteur avec un module ( Fibaro FGS221 dans mon cas), il est possible d’allumer une lampe sans passer par la box domotique ce qui a trois avantages :

  • réduction de la latence entre la détection et l’allumage de la lampe, réduction de l’ordre de quelques centaines de millisecondes
  • Meilleure fiabilité de l’allumage : la box domotique n’est plus dans la chaîne, la transmission de la commande ne passe pas par le maillage du réseau Zwave car le module allumage de lampe est en général proche du détecteur
  • moins de charge de traitement pour la box domotique

Ces avantages n’enlèvent pas la capacité de commande de la box qui continue a recevoir l’état du détecteur et peut contrôler l’allumage/extinction de la lampe. Par ailleurs la box peut activer ou désactiver la fonction détection en armant ou pas le détecteur.

L’association se fait de façon Hardware ou en utilisant l’interface de la Box domotique :

  • Dans le cas de la Veralite, cette association se fait au niveau de la configuration du module détecteur :

association_aeon

  • Dans le cas de l’eedomus, la configuration se modifie dan l’onglet paramètres radio en utilisant la commande ASSOCIATION_SET

aeon_multi_eedomus_config_association

Seul un groupe d’association, ID groupe 1, est actif sur le détecteur Aeon. Le bouton « Régler » permet de sélectionner les modules (il peut y en avoir plusieurs) qui seront contrôlés par le détecteur.

Même si j’étais parti sur le principe d’un contrôle total du système en passant par la box, il apparaît que l’association directe Zwave est simple de configuration  et efficace.  Ce fonctionnement améliore la qualité ressentie de la fonction détection–>allumage qui devient plus stable et plus efficace.

Attention, le paramètre PIR Command doit être à 1 pour que le détecteur puisse commander un module en association.

Test

Concernant le fonctionnement sur pile, celles fournies ont été changées après 4 mois et demi de service. Du fait du Timeout réglé à 1 seconde les messages de détection de présence sont assez nombreux dan mon cas, exemple entre 8h06 et 8h24 :

Escalier_tripped

Au niveau de la détection de mouvement j’ai deux cas complètement différents  :

  • le détecteur dans l’escalier a un fonctionnement correct.
    Son réglage de sensibilité est à environ 60 % du maximum. Pas de fausses détection détectés.
    La distance de détection est d’environ 8 mètres. Si l’on rajoute la latence entre détection et allumage de la lampe, on obtient une lumière qui s’allument quand on arrive environ à la 3 ou 4ème marche de l’escalier.
  • Le détecteur dans le garage a un fonctionnement erratique.
    Sa sensibilité est à 90% du maximum. Je peux encore voir quelques fausses détection sur mes enregistrements ( 1 nuit par semaine environ ). Néanmoins cela s’est grandement amélioré. J’avais auparavant systèmatiquement une fausse détection toutes les nuits, qui a disparue en désactivant une fonction de la veralite ( Configuration –> Réglages Zwave –> décocher « Utiliser les routes Vera au lieu des routes Z-Wave », cela empêche la veralite de refaire un calcul de routage toutes les nuits ).
    J’ai par ailleurs une non-détection environ 2 ou trois fois par semaine. Je rappelle par ailleurs qu’il s’agit d’un détecteur de mouvement, donc la lampe s’éteint en cas d’immobilité. Cela peut être fatiguant comme unique système d’allumage dans un garage ( testé, et non approuvé ! )
    ==> ce deuxième détecteur est sans doute défectueux et je planifie de le renvoyer sous garantie
  • Cela rejoint également quelques commentaires sur les forums qui laissent à penser qu’un certains nombre d’unités reçues ne sont pas au niveau de qualité attendu

Concernant la remonté des mesures :

  • Température : Je ne peux m’avancer sur la précision des mesures car la veralite ne permet pas de remonter les décimales ( problème absent sur les autres centrales ). Les mesures semblent cohérentes sur les deux unités.
    Vous pouvez trouver sur le site domotique-info un test concernant la précision en température de différents capteurs dont ce capteur : comparatif-des-sondes-de-temperature-utilisees-en-domotique
  • Humidité : Mesures cohérentes sur les deux unités.
  • Luminosité : la valeur retournée est normalement exprimée en lux entre 0 et 1000Lux. Le fonctionnement est correct dans l’ensemble. Je n’ai pas de luxmètre me permettant d’avoir un avis sur la précision. Cependant la valeur retournée pour de faibles luminosités ( disons entre 0 et 20 lux ) ne sont pas cohérentes, la valeur retournée dans ce cas est en général de 0.
  • niveau des piles. Bon fonctionnement. Petit détail à ce niveau trouvé dans un forum : le détecteur peut fonctionner encore environ 1 semaine avec un niveau de pile à 0. Pour ma part je les ai changées avant :

4in1_décharge

Fonctionnellement il manque également un paramétrage qui permettrait de conditionner les envois d’alerte à la luminosité. Cela reste assez difficile à réaliser avec l’utilisation de la centrale. Par exemple dans le cas de la veralite ( dixit les autres centrales ? ), celle-ci ne semble pas récupérer le niveau de luminosité envoyé dans la trame de détection de mouvement. Cela veut dire que la luminosité peut correspondre à la valeur prise jusqu’à 4 minutes avant. Malheureusement avec un ciel nuageux la luminosité peut varier bien plus rapidement.

Conclusion

+ Bon détecteur dans l’ensemble. Sensibilité correct
+ Les 3 capteurs intégrés sont un plus, en particulier le détecteur de luminosité qui est assez rare
+ Alimentation par câble USB possible ( non testé )
des problèmes éventuels de fiabilité sur certains produits reçus
paramétrage à soigner pour un fonctionnement totalement satisfaisant

Liens


Update 2014-01-08 : rajout lien sur information concernant la précision en température
Update 2014-04-03 : rajout de l’association directe du capteur avec un autre module
Update 2014-06-18 : rajout des resultats de test avec eedomus

Share

Vincent Recipon

Propriétaire de ce blog. Owner of this blog.

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. jeudi 1 janvier UTC

    […] détecteur de mouvement Aeon labs 4 in 1 (testé ici), renvoie l’information de luminosité mais ne peut pas la traiter localement. Le détecteur […]

  2. samedi 29 octobre UTC

    […] thermomètre intérieur est réalisé par un capteur Aeon Labs multisensor 4in1 alimenté par secteur à travers son interface USB (plus de pile à remplacer !). Même si son […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *