Faire des selfies…et des photos de famille avec la perche Panshot LT-B02

Share

Perche-selfie-panshot[1]Quand on parle d’un selfie raté je pense tout de suite à : un bout de bras sur la photo, un double menton d’un appareil  positionné trop bas et à l’inverse un nez digne de Cyrano s’il est tenu trop haut… Pire l’appareil qui se reflète dans les verres des lunettes de soleil .

Depuis quelques mois je suis l’heureuse propriétaire d’un Alcatel Idol 3, les options photo et la qualité de celles-ci ont décuplé le nombre de photos réalisées  pour les selfies 😉 , la caméra frontale de mon Idol (comme la majorité des smartphones d’ailleurs) est de moindre qualité que celle de l’objectif situé à l’arrière, j’utilise donc peu le mode « reverse ».

Révélation cet été, sur les photos de vacances faites avec mon smartphone j’aurais préféré que nous soyons tous dessus… J’ai aussi loupé certaines prises de vue que le vertige ou la longueur de mes bras  m’ interdisaient de réaliser .

Je pourrai toujours demander au touriste lambda de prendre la photo de famille  devant the-superbe-paysage-souvenir mais plutôt méfiante je ne suis  sure qu’il ne va pas prendre ses jambes à son cou avec le smartphone. Voilà comment j‘en suis venue  à m’intéresser à la  perche à selfie (cannes à selfie ou stick à selfie…). Véritable phénomène culturel, les vendeurs de rue s’y sont mis en nous en proposant pour notre argent, c’est à dire du quasi usage unique (dépliée une fois, repliée pour la poubelle avec le smartphone qui , au mieux en a pris un coup, au pire prend le même chemin que la perche). 

Le site Amazon d’Avantek nous a proposé de tester le PanShot LT-B02, en même temps que le support smartphone de voiture aimanté .Percheselfie_segment

Percheselfie_boîtePrésentation de la perche à selfie

Le packaging est minimaliste , mais quand j’ouvre la boite le poids de la PanShot LT-B02 (327g), et la présence d’une dragonne amovible sont sécurisants.

Percheselfie_contenu

Le revêtement siliconé du manche permet une prise en main agréable. Il faut quelques essais pour maîtriser l’ouverture totale et le repliage, il faut en effet faire jouer les tubes en les tournant dans le sens des aiguilles d’une montre et l’inverse pour desserrer et replier l’ensemble.  La canne en elle même se déplie jusqu’à 74 cm ( mini 19 cm) en 6 sections. La taille de la perche est modulable et dépend du nombre de sections sorties. C’est une taille très correcte pour la prise de vue des portraits de famille,mais pour ce poids, la perche aurait peut-être pu être un peu plus longue.

Appairage et test

Percheselfie_RC_switch_chargeLa prise de photo se fait via un déclencheur bluetooth. Je ne suis pas sûre de la compatibilité de l’ensemble comme l’indique le site  (mon homme et son Sony Xperia, ou autres Iphone n’ont quant à eux aucun souci à se faire), j’attends d’appairer pour le savoir. Une fois la télécommande chargée grâce au câble micro-USB fourni, aucun problème pour appairer avec mon smartphone, et bonne nouvelle cela fonctionne parfaitement.
La télécommande est pourvue d’un bouton ON/OFF permettant de ne décharger ni elle ni le téléphone à la vitesse grand V.

La perche est pourvue d’une vis universelle 1/4 permettant de fixer un appareil photo au bout de la perche. Il  y a également un pas de vis de même diamètre dans la pPercheselfie_emboutoignée (à quoi cela peut-il servir ?). Le haut de la perche et son embout standard sont orientables. Pour installer mon Alcatel, il faut visser le « support smartphone » avec miroir (obligatoire si on utilise la caméra arrière).

L’insertion de mon smartphone est quant à elle critique. Je suis obligée d’ôter la coque à clapet pour ne pas l’abîmer, et ne pas perdre l’insert en métal du support aimanté de voiture. De toute façon la coque folio  éteint automatiquement le téléphone… Le téléphone sans coque de mon homme divise par 10 le temps d’installation 🙁

La taille de mon smartphone est pour une fois un atout : malgré la taille des ergots destinés à maintenir le téléphone, ils n’appuient sur aucun bouton critique (volume ou on/off). Je mets la dragonne et c’est parti.

J’apprécie que la télécommande soit séparée de la perche à selfie, (un autre modèle avec déclencheur intégré à  la poignée existe) mais  pour les-prises-de-vue-à-bout-de-bras appuyer sur le déclencheur n’est pas forcément aisé, la télécommande de petite taille ne se voit pas sur les photos en pied ;-). Pour ceux qui préfèrent l’avoir à portée de main tout est prévu; un petit support en plastique ( non visible sur la photo) permet de fixer la télécommande à la poignée. Pour ceux qui ont vraiment peur de la perdre, il est possible de lui mettre un porte clé ( tout est prévu!).

Par contre la qualité de la télécommande reste un peu légère aux vues du reste du matériel, le port micro-USB n’est plus dans l’axe au 3éme chargement.

La solidité de la perche incite mon homme à tenter l’installation de notre appareil photo Reflex (les instructions nous indiquent que la canne supporte jusqu’à 1kg) un retardateur et hop mauvaise idée, pas de photo nickel du premier coup en mode auto car pas de visée juste sans miroir !!! Et puis 800 grammes à bout de bras ce n’est franchement pas facile non plus.

Conclusion

Au final j’ai été heureuse de ne pas céder aux sirènes de la perche consommable à 5 euros vendue dans la rue. La perche à selfie PanShot LT-B02  est sobre, fiable et d’utilisation aisée.

 

 

Share

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *